Real Disney
Bonjour et Bienvenue à Toi !!
Tous les membres de Real Disney t'attendent ! Superbe acceuil garantie =).
N'as tu jamais envie de devenir un personnage de Disney ? Et bien inscris toi et ce sera chose faite !!

Tes 3 futures Administratrices <3 !!
Real Disney

La magie n'est pas prête de s'arrêter.

Tant qu'ils y en aura qui se battront pour la préserver

Rejoignez Nous


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La vengeance d'une petite fée....(PV fée clochette)

Aller en bas 
AuteurMessage
Jafar
Disney ... ¤ My World
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 18/05/2009
Age : 29

MessageSujet: La vengeance d'une petite fée....(PV fée clochette)   Lun 25 Mai - 17:28

Perdu…
C’est le seul mot qui venait en tête chez Jafar… Ce changement lui aura fait perdre tout repère, réputation, reconnaissance…Personne ici ne semblait savoir qu’il eut été le maitre d’Agrabah, une personne que l’on craignait et que l’on adulait.
Essayant chaque instant de se remémorer un passé perdu, Jafar s’était rendu dans un seul lieu semblable à son ancien palais, la bibliothèque. Enfin un endroit qui ne comporte pas d’objet plus étranges les uns que les autres, sortis tout droit d’une imagination très délirante.
Depuis quelque temps, désireux de voir le moins de monde possible, il déambulait dans les couloirs à la recherche d’un lieu tranquille. Pourtant il n’avait pas oublié qu’un jour il s’était promis d’acquérir de nouvelles terres, qui ferait de lui un personnage adoré par une population en délire.

En ce sens, contraint comme tout mortel de se plier aux us et coutumes locales, il ne voyait une issue de secours qu'à travers la connaissance renfermée dans les nombreux livres de la bibliothèque.
Alors qu’à l’extérieur la nuit commençait à tomber et qu’il faisait, selon lui, un froid à geler un génie, Jafar décida de s’intéresser à des livres plus particuliers que les autres… Des livres oubliés, ou volontairement non évoqués par la plupart des personnes présentes.

Ne constatant qu’il n’était que dans un monde de naïf, où la beauté et la gentillesse sont loi, il s’isolait de la plupart des personnes pour un jour peut être remettre une ambiance plus survolté mais surtout plus glauque, ce qui à son gout ne serait vraiment pas du luxe.

Après cette mure réflexion sur lui-même et son avenir, Jafar emprunta les longs couloirs faiblement éclairés pour finalement s’arrêter devant une rangée où l’on pouvait lire « mystères et oppressions des ombres d’un monde imaginaire ». S’en suivait de nombreux tomes comportant chacun un ou plusieurs personnages très sombres imaginés par on ne sait quel créateur.
Alors que Jafar s’arrêta un instant sur la couverture d’un de ces livres, il en vit un autre beaucoup plus attrayant. Ayant pour seul titre trois mots «VOX & MENS», il prit l’initiative de caresser doucement la couverture de ce livre si ancien qu’il donnait l’impression de dépasser toute valeur estimable. Après une brève réflexion il prit l’objet délicatement, pour ensuite le poser sur la table la plus proche.

Eclairé d’une lampe à huile qu’il bénissait, (ne supportant pas ces lampes qui doivent être reliés à un mur pour fonctionner) Jafar entreprit une lecture méthodique du livre… Sur l’une des première pages on pouvait lire « Ame corrompue ne t’y fie pas, ce livre n’est qu’un début ».
Alors que la luminosité de la lampe baissait, et celle de la pleine lune augmentait, Jafar n’en croyait pas ses yeux, il commençait à cerner après quelques heures, un livre qui au-delà de son aspect traditionnel, comportait une véritable pédagogie pour un art des plus sombres…. Art qu’il maitrisait déjà fort bien, mais qui ne demandait qu’à être approfondi.

Alors que le halo de lumière provoqué par la lampe commençait sérieusement à faiblir, il entendit deux sons de cloches lui signifiant l’heure tardive qu’il se faisait. Pourtant ne voyant que l’intérêt que le livre pouvait comporter il ne fit pas garde aux petits pas feutrés qui s’approchaient de lui….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Fée Clochette
Fondatrice_ <3
avatar

Messages : 462
Date d'inscription : 15/04/2009
Age : 29
Localisation : Au pays imaginaire

Votre Identité ¤
Vous Êtes ...: Un Personnage De Disney ¤
Votre But Premier ¤: En mal d'amour ***

MessageSujet: Re: La vengeance d'une petite fée....(PV fée clochette)   Mar 26 Mai - 20:04

Depuis quelques jours le temps était assez triste : les couleurs du ciel étaient assez fade et tournaient bien trop souvent au gris souris. Les nuages de cendre cachaient son soleil bien aimé et la pluie semblait avoir pris possession des lieux. Clochette n’aimait pas ce temps et encore cette odeur d’humidité et de moisi qui s’échappait des jardins. Au Pays Imaginaire, tout était si différent et si beau… Les quatre saisons se partageaient l’île et vivaient en harmonie au gré du monde des humains. Elles étaient si douce et si chaleureuses… mais aucune n’était plus agréable que le Printemps. La jeune demoiselle était habituée à vivre sous un soleil doux et frais où seul le parfum des fleurs embaumait sa demeure. Sur son île natale, personne ne connaissait la douleur, le froid ou encore la chaleur. La joie et le bonheur respiraient en chaque être vivant et rythmaient les journées par des rires et des jeux. Tout était si « parfait » là-bas. Clochette regrettait ce temps d’insouciance et de frivolités. Elle souhaitait retrouvait au plus vite ses ailes et s’enfuir vers son étoile… Hélas la poussière de fée n’était plus de ce monde et elle ne reviendrait peut-être jamais. Ce cauchemar était encore bien trop récent pour être accepté par la jeune fée.

Ainsi par ce terrible temps de pluie, Clochette préféra rester à l’intérieur. Elle n’aimait pas particulièrement ce choix mais l’idée de se rendre dehors lui ruinait le moral. Après quelques renseignements auprès de jeunes élèves, on lui indiqua la « bibliothèque » comme passe-temps. Sans Peter Pan, la jeune fée s’ennuyait amèrement et se savait plus vraiment comment s’amuser dans ce nouveau monde. Elle suivi ainsi les indications d’un groupe de jeunes gens et se dirigea vers la fameuse « bili… biblilithè… bi…quelque chose ».

Lorsqu’elle atteint la porte d’entrée, la nuit commençait à tomber… Il faut dire que la demoiselle s’était arrêtée en chemin devant chaque miroir qu’elle croisait (elle n’arrivait toujours pas à accepter son nouveau corps si adulte et imparfait). Avant même qu’elle ne put se saisir de la poignée pour entrer, une vieille femme lui indiqua que la « bibliothèque » allait bientôt fermer et que la demoiselle devrait plutôt aller diner vu sa maigreur. Cette femme fripée jusqu’aux pieds osait lui donner des ordres et l’insultait… La peau nacrée de Clochette vira très vite au rouge colère ; elle encaissa l’affront comme une offense et releva la tête sous le coup de la colère. Clochette n’avait pas encore pris l’habitude de parler pour se défendre (l’art de l’éloquence et de la répartie était un monde bien trop inconnue pour elle). La demoiselle préféra écoutait ses pulsions et en trouva rien de mieux sur le moment de tirer la langue à son interlocutrice. En colère, elle entra avec violence dans la pièce en claquant très fort la porte… peut-être trop fort. A sa plus grande surprise, la « bili » (pseudonyme de « bibliothèque aux yeux de Clochette) était loin d’être vide. La moitié des personnes présentes rouspéta contre son entrée un peu trop bruyante alors que l’autre moitié sifflait des « chut » insensés… Mais où était-elle tombée ? Clochette aurait bien aimé faire demi-tour cependant elle était bien trop fière et orgueilleuse pour repasser devant la vieille folle. Elle préféra partir s’isolait au fond de la « bili ».

Folle de rage, la jeune fée finit par se retrouver dans une pièce assez sombre éclairée pour une lampe à l’huile. Clochette reconnait cette odeur de la lumière… c’était celle de la lumière des pirates. Crochet ?! Crochet était içi ?! Impossible… quoique Wendy et Peter ont bien réussi à arriver jusqu’à ce monde alors pourquoi pas le machiavélique Capitaine Crochet ? Prise de panique, Clochette resta quelques instants inerte (que faire sans poussière de fée ?) puis elle se m’y très rapidement sur ses gardes prête à bondir sur son pire ennemie (autant improviser au cas où il arriverait par surprise). Suivant l’odeur de la lumière, elle arriva très vite à une pièce sombre et empestant l’huile mais elle n’y était pas seule. Un homme se tenait assis, lui faisant dos… Il devait consulter un livre… un livre de pirate. Crochet était devant elle lisant tranquillement sans se douter de ce qu’il allait lui arriver. Saisissant le livre le plus proche, Clochette s’écria à pleins poumons :

« Rendez-vous Capitaine Crochet ou… ou vous allez subir la terrible attaque de mon livre. »

Certes elle aurait pu paraître ridicule mais Clochette était si déterminée dans sa voix qu’elle se faisait peur à elle-même… Ce genre de situation ne se serait jamais passé dans le Pays Imaginaire.

_________________






Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jafar
Disney ... ¤ My World
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 18/05/2009
Age : 29

MessageSujet: Re: La vengeance d'une petite fée....(PV fée clochette)   Jeu 28 Mai - 1:06

Jafar ferma les paupières pendant quelques secondes… Il n’osait penser qu’une personne normalement constituée pu le déranger en pleine lecture d’un livre des plus attrayants. Il n’avait même pas entendu ne serait ce qu’un souffle dans sa nuque, quand une voix légèrement suraigüe le sorti de sa torpeur en le menaçant avec un livre et en le nommant par un objet… un crochet…qui apparemment avait eu un grade puisqu’il était devenu capitaine… Une fois de plus il ne put s’empêcher de se demander dans quel monde de fou il avait atterri.

Il finit par se tourner lentement sur sa chaise pour mieux observer « la chose » qui le menaçait… Dès qu’il eu posé son regard de braise sur l’être qui soulevait un livre qui paraissait trop lourd pour lui, il ne put retenir un petit sursaut. Jamais de sa vie et de son expérience acquise il n’avait vu quelque chose d’aussi étrange. Il s’agit apparemment d’un être féminin, mais jamais il n’avait eu l’occasion d’en voir un(e) comme ça… Tout d’abord elle était frappée d’une maigreur à rendre jaloux un mendiant d’Agrabah, il avait du y avoir dans son pays une terrible famine pour qu’elle apparaisse comme ça. En outre Jafar pensait qu’elle devait être atteinte d’une grave maladie qui décolore les pigments capillaires pour que sa chevelure ressemble tant à la couleur du sable du désert. Mais surtout il cru au premier abord qu’elle devait être aveugle…Ses yeux était d’une clarté époustouflante, il n’avait vu ça que chez les non-voyants de son pays… Pourtant après quelques secondes, il finit par se persuader que la chose ressemblait après tout aux autres êtres humains…avec quelques différences notoires. Dans tous les cas l’ensemble ressemblait plus à un jouet pour enfant qu’à quelque chose de réel…

Cependant Jafar mis fin à sa propre analyse qui commençait à peser par le silence qui régnait. Le problème n’était principalement pas dû à l’aspect particulier de la personne mais surtout à la façon dont elle s’adresse à lui… Aucune politesse, aucune présentation, des intimidations sur la mauvaise personne, et comble de tout, cette « chose » décide de faire ses menaces, alors que la bibliothèque est immense mais surtout qu’il était plongé dans un livre des plus passionnant. Il parait quand même incroyable que dans ce monde de naïveté permanente, personne n’ai la moindre idée ce que peut être la hiérarchie et la valeur des choses !

Essayant de garder calme et politesse, il ne prêta pas attention au ton plus ou moins autoritaire de la personne en face de lui. Il voulait dans tous les cas, lui rappeler les manières de vivre et de parler, mais aussi ce qu'est le respect...surtout pour un noble comme lui.

Constatant malgré tout que cette chose ne pouvait être réellement dangereuse, même si elle veut le faire paraitre, il ne se gêna pas pour lui répondre d’une voix grave et intimidante :


"Vous pourriez parler autrement non ?! C’est quoi ces manières, vous êtes qui ? Vous venez d’où ? Comment osez vous ne serait ce que m’adresser la parole ? Je ne suis même pas la personne à qui vous pensez parler ! Hors de ma vue manant sans vergogne ! Sortez de ce lieu ou je vous occis sur le champ !"

Sans même s’intéresser à ce qu’elle pouvait faire, Jafar se tourna en direction opposé de la chose, pour tenter de se plonger à nouveau dans son livre. Après un léger soupir, il remit un peu d’huile dans la lampe pour mieux prêter attention à son entourage et finit par laisser aller ses yeux sur les écritures de l’ouvrage. Écritures beaucoup plus captivantes qu’une chose sans politesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Fée Clochette
Fondatrice_ <3
avatar

Messages : 462
Date d'inscription : 15/04/2009
Age : 29
Localisation : Au pays imaginaire

Votre Identité ¤
Vous Êtes ...: Un Personnage De Disney ¤
Votre But Premier ¤: En mal d'amour ***

MessageSujet: Re: La vengeance d'une petite fée....(PV fée clochette)   Jeu 28 Mai - 16:31

Le Capitaine Crochet réagissait fort bizarrement aux yeux de Clochette. Il n’était pas vraiment en colère mais semblait surtout surpris par son intervention. La demoiselle ne comprenait pas ce comportement si placide face à une menace. Dans le Pays Imaginaire, Crochet aurait déjà sorti son sabre… quoique Clochette aurait gardé ses pouvoirs et peut-être qu’il n’aurait pas osé attaquer... Enfin pour le moment, la situation semblait bien trop étrange aux yeux de la jeune fée.

L’individu dévisageait la jeune fée comme si elle ressemblait à un monstre. Un sursaut de recul de son interlocuteur, conforta Clochette dans cette idée fort déplaisante. Un monstre ! Non mais elle était l’une des plus jolies fées du Pays Imaginaire en quoi était-elle si repoussante ici ? Après plusieurs jours dans ce monde, elle avait estimé son corps assez agréable aux yeux des autres humains et non offusquant ou hideux. Clochette avait pris l’habitude d’observer attentivement els comportements d’autrui afin de mieux connaître leurs pensées… le regard était la meilleure lecture de l’âme. Toutefois, ce qu’elle vit à travers celui du Capitaine ne lui plaisait pas du tout… apparemment elle le repoussait. Vexée de cette révélation à elle-même la demoiselle n’écouta qu’à demi-mot la réponse de ce vieux personnage. Clochette n’était pas encore très habituée au mélange des sentiments et n’écoutait en général que celui qui s’exprimait le plus. Dans notre cas, la colère et la frustration avaient largement pris le dessus dédaignant la sagesse et la réflexion.

C’est avec fureur qu’elle entendit le pire « Vous pourriez parler autrement non ?! C’est quoi ces manières […] Hors de ma vue manant sans vergogne ! Sortez de ce lieu ou je vous occis sur le champ ! » Quelle brute épaisse la Capitaine Crochet n’avait vraiment pas changé. Clochette entra dans une colère rouge et vit son pire ennemie lui tournait le dos comme si elle n’existait plus. Elle ne connaissait même pas le sens de « vergogne » mais le ton autoritaire du monsieur ne lui plu guère. Pour qui se prenait ce pirate de pacotille ? Bientôt il lui demanderait des excuses… Il en manquerait plus que ça.

Avec rage, Clochette n’écouta que ses pulsions primaires (la raison était inexistante dans son esprit à ce moment précis) et envoya le livre contre le dossier de la chaise du Capitaine. Elle aurait certes préférait viser la tête mais le bouquin s’avéra bien trop lourd pour le propulser si fort. Contente d’elle-même la demoiselle se dirigea vers la sortie du corridor : elle était désarmée et il valait mieux fuir le Capitaine Crochet lorsqu’il est en colère… Le Capitaine Crochet… C’est étrange ce nom n’allait pas très bien à ce misérable intrus. Dans l’obscurité des lieux, il n’était pas facile de reconnaître un visage ; pourtant les yeux de cet homme se ressemblaient en rien à ceux de son pire ennemi. C’était-elle trompée ?... Crochet aurait surement eu une réaction beaucoup plus vive et moins réfléchie. Il n’aurait pas pris le temps de discuter de quoique ce soit. Après avoir expulsé le livre contre la chaise, toute la colère de Clochette s’était évaporée d’un seul coup. Maintenant seulement, elle ne m’était à réfléchir sur les autres paroles qu’elle avait entendu : « Vous êtes qui ? Vous venez d’où? Je ne suis même pas la personne à qui vous pensez parler ! ». Il se pourrait bien que ce miséreux personnage ne soit pas le Capitaine Crochet. Il est vrai qu’en y réfléchissant, Clochette n’avait pas éprouvé autant de haine que lorsqu’elle voyait le pirate du Pays Imaginaire. Et puis ce monsieur était bien trop poli pour être l’un des leurs. Elle avait fait une erreur… Oups ! En plein désarroi, la jeune fée se trouva tout d’un coup très stupide… Elle aurait dû réfléchir comme le font tous les humains normaux mais c’était trop compliqué de réfléchir. Clochette était perdue dans ses pensées. Cet homme devait surement être fou de rage. Devait-elle se cacher ? (Pas très pratique dans un lieu ornait uniquement d’étagères et de livres) Devait-elle fuir ? (La vieille bique était toujours devant la porte). Le bureau de son ancien interlocuteur n’était qu’à quelques mètres. Clochette n’avait pas le courage de fuir ni de se cacher. Elle préféra attendre dans le couloir que tout soit fini… Elle souhaitait très fort que ce ne soit qu’un mauvais rêve… Un cauchemar dont elle ne connaîtrait jamais la fin.

Après plusieurs tentatives de réflexion, Clochette préféra revenir sur se spas pour affronter son bourreau. Il devait surement être très en colère. Elle s’approcha du seuil de la porte et attendit quelques secondes.

_________________






Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jafar
Disney ... ¤ My World
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 18/05/2009
Age : 29

MessageSujet: Re: La vengeance d'une petite fée....(PV fée clochette)   Ven 5 Juin - 23:24

Alors que Jafar avait le dos tourné pour ignorer au mieux cet être odieux, il sentit comme un mouvement, suivit d’une légère secousse sur le dossier de sa chaise. Il ne savait pas s’il s’agissait d’une forme de protestation ou d’accord mais il fut soulagé d’entendre les petits pas feutrés s’éloigner de sa table.

Profitant qu’il n’y ait personne il essaya de se concentrer à nouveau sur le livre… Sans succès. L’être plus qu’étrange lui avait enlevé toute forme de concentration. Epuisé, et blasé de ce qu’il vient encore de voir Jafar se leva lentement de sa chaise et reposa son précieux livre. Constatant que l’arme de la-fille-aux-cheveux-couleur-sable était encore par terre, il prit l’ouvrage qui avait subi tant de tourments pour le ranger. On n’a pas idée de martyriser à ce point des livres si important !

Cependant Jafar s’arrêta quelques secondes sur le livre. Le titre n’était à première vue pas apparent, mais le reflet de la lumière de la lampe à huile lui permit d’observer une écriture qu’il ne connaissait pas. Seul un feu qui paraissait sombre pouvait se distinguer… Après une légère analyse il y voyait également un corps, un être humain apparemment. Il était situé à côté du feu… De l’autre côté de la couverture, il y vit également la moitié d’un pentacle... Ne comprenant rien Jafar décida de récupérer le premier livre qu’il avait posé. Il s’aperçut alors que le premier livre comprenait l’autre partie de ce pentacle. Ne doutant pas qu’il y avait un lien entre les deux, il mit, sans se gêner les deux livres dans sous son bras, avant de prendre le chemin en direction de la sortie.

Énormément de questions traversaient l’esprit de Jafar… En quoi ces deux livres pouvaient ils être liés ? Un avec un titre évoquant la voix et l’esprit, et l’autre un corps semblable à un humain… Le lien ne semblait pas sauter aux yeux. Des recherches devaient être menées. Motivé par ces découvertes, et ne sentant pas le sommeil venir Jafar accéléra le pas. Il ouvrit la porte assez brusquement, mais ne vit pas la personne qui se tenait près celle-ci. Jafar fonça droit dans la-fille-aux-cheveux-couleur-sable. Un grand bruit de fracas se fit dans le couloir. Les deux livres qu’il tenait lui échappèrent et s’écrasèrent sur le sol dans un grand bruit sourd, chacun laissant découvrir sa première couverture.

Il lui fallut quelques secondes pour retrouver ses esprits. Jafar était resté debout, il s’arrangea quelques mauvais plis de se vêtement avant de s’apercevoir que la personne qu’il avait percuté était par terre et qu’il s’agissait de la fameuse fille ! Cette fois il ne put contenir sa colère, d’une voix profonde et assez forte il lança :


« Mais c’est pas possible ! Vous voulez quoi à la fin ?? Vous le faites exprès ? Vous m’espionniez ? Vous êtes qui espèce de sale…. »


Jafar s’arrêta brusquement dans son interrogatoire… Son regard s’illumina quand il posa les yeux sur ses deux livres. Il comprit le lien qui pouvait exister en voyant d'un côté les mots "vox" et "mens" et de l'autre un corps.… Vox, la voix, Mens, l’esprit, et ce corps c’est la chair ou même l'âme !… La voie l’esprit et l'âme, trois éléments, trois piliers de la magie noire. Mais d’une magie spéciale et très difficile, l’invocation… Il devra absolument approfondir le sujet, peut être pourra t il enfin se faire un nom dans ce lieu si ennuyeux.

Cependant Jafar ne souhaitait pas attirer ne serait-ce un doute sur ses recherches, il entreprit de récupérer soigneusement les deux livres, sans croiser le regard de la personne qu'il avait bousculé. Après s’être relevé, les deux livres en main, Jafar regarda de haut la fille pour ensuite lui tourner le dos. Il envisagea de partir quand celle-ci l’interrompit dans son élan…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Fée Clochette
Fondatrice_ <3
avatar

Messages : 462
Date d'inscription : 15/04/2009
Age : 29
Localisation : Au pays imaginaire

Votre Identité ¤
Vous Êtes ...: Un Personnage De Disney ¤
Votre But Premier ¤: En mal d'amour ***

MessageSujet: Re: La vengeance d'une petite fée....(PV fée clochette)   Mer 17 Juin - 22:53

Qu’avait-elle fait ? Pourquoi fallait-il qu’elle écoute autant ses pulsions plutôt que sa raison ? Un minimum de discernement ne pouvait faire aucun mal. Hélas il était trop tard pour réfléchir. Les choses avaient males tournées et maintenant il fallait assumer.

Clochette était vraiment dans une mauvaise posture. Ce vieille homme ne lui avait rien fait, proprement parlé, et pourtant elle avait relâché toute sa colère contre lui. Certes il ne s’agissait que d’un lancé de livre mais ce genre d’amusement n’était pas forcément du goût de tous. Les garçons perdus l’auraient pris à la rigolade mais pour ce vieux sorcier, il devait en être autrement. Clochette ne savait même pas si c’était un vrai humain de ce monde ou un magicien d’un autre temps. Elle n’avait pas eu le temps de vraiment observé l’individu pour se faire sa propre idée… Elle n’était vraiment pas faite pour ce monde. Le vieux bouc ne la comprendrait sûrement mais il fallait qu’elle assume son acte et surtout qu’elle paye par une punition. Clochette attendit donc à contre cœur que ce sinistre bonhomme réapparaisse. Dans son attente, elle songea soudainement à la possibilité qu’elle l’ait blessé. « Oh non ! » Et s’il gisait par terre inconscient attendant les secours. Seule Clochette connaissait sa cachette et avant que le tour de garde ne soit effectué, sa victime aurait le temps de mourir. Dans un élan de panique, elle couru vers la salle de lecture. Il en fallait peu pour désarçonner la demoiselle de sa colère. Clochette espérait que rien d’affreux ne soit arrivé et qu’en son absence le monsieur n’avait pas mis fin à ses jours.

Face à ses noires pensées, la petite fée ne regardait point en direction de qui ou quoi que ce soit. Malheureusement lorsqu’elle ouvrit la porte, une ombre la percuta de plein fouet et la projeta en arrière. Clochette se cogna à une étagère et soupira douloureusement. Ouille ! Le dos avait du prendre un mauvais coup. Toutefois quand elle reconnu le vieux sorcier, la demoiselle bondit de joie. « C’est fantastique ! Il est en vie et en plus en parfaite santé… ». Tandis que Clochette s’approchait toute joyeuse, prête à prendre dans ses bras l’individu, une réponse violente lui vint en pleine figue : « Mais ce n’est pas possible ! Vous voulez quoi à la fin ?? Vous le faites exprès ? Vous m’espionniez ? Vous êtes qui espèce de sale…. ». Clochette ne s’attendait vraiment à cet accueil et toute la bonne humer des retrouvailles s’estompa très vite dans son cœur pour laisser place à la colère et surtout à la tristesse. Elle était déçue que son nouvel ami la traite ainsi alors qu’elle s’était fait beaucoup de soucis pour lui. Non mais quel toupet !

La jeune fée voulu répondre aussi virulemment que son interlocuteur mais lorsqu’elle commença sa phrase par un puissant « MONSIEUR… », Elle s’interrompit vivement suivant le regard luxuriant du magicien. Apparemment elle était tout d’un coup devenue invisible, ce qu’elle détestait plus que tout, et l’attention de vieux bouc s’était penchée sur des livres… Oui des livres… à la place de sa personne. Clochette était outrée par tant de désinvolture. Non mais ! Quel culot ! Pour qui se prenait-il ? Par fierté, la demoiselle ne regarda que furtivement les dessins des livres. Elle avait un excellente mémoire photographique mais ne parlait que très peu de langues. Clochette ne chercha donc pas la signification de tout ceci mais mit de côté cette image afin de pouvoir la ressortir à l’occasion. L’individu semblait y portait tant d’intérêt qu’elle se devait de s’en servir comme arme de défense. Apparemment l’homme avait abandonné toute colère et préférait vite filer à l’abri des interrogations de Clochette. Piquée au vif de cette humiliation, elle répondit automatiquement :

« Pour qui vous prenez-vous vieille aigrie ? Vous osez nier ma présence durant plusieurs minutes après m’avoir insulté de plein fouet et ensuite filée à l’anglaise ? Je ne vous le permettrais pas… J’attends un minimum d’excuses et de convenance de votre part sinon je serais obligé de dévoiler votre petit secret biblique au grand jour. »

Clochette bleffait un peu trop pour la dernière partie mais comment pourrait-il savoir qu’elle n’avait pas tout compris ? Elle était tellement persuadée de son discours que l’hésitation n’y trouvait plus place. Et puis dans de telles conditions autant jouer le tout pour le tout.

_________________






Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vengeance d'une petite fée....(PV fée clochette)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La vengeance d'une petite fée....(PV fée clochette)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes vendanges, c'est ma petite scène d'automne !
» [Blybe Basaak] Mélissandre petite Hippie (MAJ premier post)
» Petite grange au 1/18
» Housse anti-pluie pour ma petite caméra
» [Sand, George] La petite Fadette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Real Disney :: In the Campus ... :: 2 Etage ¤ :: Bibliothéque-
Sauter vers: